Administration de ventoline

  • Post author:

Qu’est-ce qu’une crise d’asthme ?

La  crise d’asthme est un épisode de gêne respiratoire sifflante ( dyspnée). Elle est caractérisée par :

  • Une inflammation des bronches ;
  • Une contraction des muscles qui entourent les bronches (qui rend le passage de l’air plus difficile, surtout à l’expiration) ;
  • Une grande sécrétion de mucus (substance qui protège les bronches) ce qui réduit l’espace pour le flux d’air.

Qu’est-ce qui déclenche une crise d’asthme ?

Plusieurs facteurs peuvent déclencher une crise d’asthme. Ils diffèrent d’un patient asthmatique à un autre : 

  • Allergènes : acariens, pollens, poils d’animaux, moisissures ;
  • Tabac ; 
  • Stress et anxiété ; 
  • Activité physique ;
  • Substances polluantes ou irritantes ;
  • Virus respiratoire ; 
  • Certains médicaments : aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • Certains aliments (en cas d’allergie). 

Pour en savoir plus, lisez notre article sur les facteurs qui peuvent déclencher une crise d’asthme.

Les symptômes d’une crise d’asthme 

Selon les personnes la crise d’asthme peut se manifester de différentes manières. Ainsi, on peut ressentir :

  • Des difficultés ou une gène respiratoire, avec une phase d’expiration très prolongée ;
  • Une respiration sifflante ;
  • Une sensation d’essoufflement, d’oppression au niveau de la poitrine ;
  • Une toux sèche.

À noter : l’asthme se manifeste souvent dans la nuit par des quintes de toux ou une respiration sifflante. Vous pouvez aussi vous sentir oppressée au lever, même si votre sommeil n’a pas été perturbé.

Le traitement de la crise d’asthme

Le traitement de la crise d’asthme consiste à inhaler des bronchodilatateurs de courte durée d’action (ou BDCA). Ces derniers permettent d’ouvrir les bronches en quelques minutes et apporte un soulagement rapide. Par précaution (au cas où une crise se déclencherait), il est essentiel de toujours garder un inhalateur de secoursà portée de main. Pour en savoir plus, lisez notre article sur  le traitement de la crise d’asthme.

À noter : ces médicaments d’urgence ne soignent pas l’inflammation des bronches (cause de l’asthme).

Si un ou certains des signes ci-dessous reviennent fréquemment chez la personne atteinte, cela veut dire que l’asthme n’est pas bien pris en charge. Il faut alors le signaler à son médecin, qui prescrira un  traitement de fond afin de mieux contrôler l’asthme :

  • Si vous utilisez votre inhalateur de secours plus de 2 fois par semaine ;
  • Si vous avez des symptômes d’asthme qui reviennent plus de 2 fois par semaine ;
  • Si vous éprouvez des difficultés à pratiquer vos activités quotidiennes habituelles ;
  • Si vous avez des réveils nocturnes provoqués par l’asthme. 

Les gestes d’urgence face à une crise d’asthme 

  • Gardez votre calme et rassurez la victime. En effet, l’angoisse ne peut qu’aggraver la crise ;
  • Mettez la victime dans la position où elle se sent le mieux (souvent une position assise) et desserrez ses vêtements. Surtout, il ne faut pas allonger un malade qui présente une crise d’asthme ;
  • Demandez-lui de respirer lentement et profondément ;
  • Demandez-lui si elle prend habituellement des médicaments (BDCA), procurez-les lui et facilitez leur auto-administration ;
  • S’il s’agit d’une première crise, la victime n’a aucun médicament. Dans ce cas, ne lui donnez aucun médicament sans prescription médicale et appelez son médecin traitant ou en son absence le SAMU (15) ;
  • Conformez-vous ensuite aux conseils qui vous seront donnés par le médecin. 
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires