Intoxication aux opiacés

  • Post author:

Savez-vous quel est le point commun entre la morphine, l’héroïne ou encore la codéine ? Ce sont tous des opiacés !

On vous en dit plus sur leurs caractéristiques, leurs effets et leurs utilisations dans la suite de notre article.

Opiacés : qu’est-ce que c’est ?

On définit les opiacés comme une substance médicamenteuse narcotique. Ils contiennent de l’opium, ou bien ont une action comparable à celle de l’opium :

  • Certains opiacés sont naturels (naturellement présent dans l’opium), comme la morphine, la codéine, ou justement l’opium.
  • D’autres sont dits semi-synthétiques, comme l’oxycodone ou l’héroïne.
  • Enfin certains sont dits synthétiques, comme la méthadone ou la péthidine.

Quels sont les effets des opiacés ?

Les opiacés sont des d’analgésiques (c’est-à-dire des antidouleurs) qui agissent sur le système nerveux central, via des récepteurs spécifiques.

On distingue les analgésiques mineurs comme la codéine, qui viennent en renfort d’antidouleurs classiques, comme le paracétamol, les antalgiques de niveau 2 comme le tramadol (qui peut être combiné au paracétamol dans des préparations telles que Ixprim® ou Zaldiar®) et les analgésiques majeurs, comme la morphine, qui sont utilisés pour des douleurs intenses, quand rien d’autre ne fait effet.

Les opiacés peuvent avoir des effets secondaires, comme des vomissements, des vertiges, une constipation.

Dans les cas les plus rares, ils sont susceptibles de provoquer une dépression respiratoire, une excitation ou au contraire un effet fortement calmant.

Consommés en overdose, les opiacés peuvent provoquer les symptômes suivants :

  • des nausées ;
  • des difficultés respiratoires ;
  • un myosis (ou resserrement du diamètre de la pupille) ;
  • une chute de la tension artérielle ;
  • une diminution du rythme cardiaque ;
  • une hypothermie ;
  • une confusion ;
  • ou encore des douleurs au niveau de l’abdomen.

Face à une intoxication aux opiacés, il convient d’administrer du NALOXONE en spray nasal en unidose lorsque la victime est inconsciente et présente moins de 12 mouvements respiratoires par minute.

guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires